chiper


chiper

chiper [ ʃipe ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1759; a. fr. chipe « chiffon » chipoter
Fam. Dérober, voler. « on va t'empaumer, on va te chiper tout ce que tu as » (Stendhal).

chiper verbe transitif (ancien français chipe, chiffon) Familier Voler, dérober quelque chose (à quelqu'un) : Qui m'a chipé mon stylo ? Déposséder quelqu'un de quelque chose : Chiper sa place à un camarade.chiper (difficultés) verbe transitif (ancien français chipe, chiffon) Familier Orthographe Un seul p. ● chiper (synonymes) verbe transitif (ancien français chipe, chiffon) Familier Voler, dérober quelque chose (à quelqu'un)
Synonymes :
- barboter (familier)
- choper (familier)
- faucher (populaire)
- piquer (familier)
Déposséder quelqu'un de quelque chose
Synonymes :
- piquer (populaire)

chiper
v. tr. Fam. Dérober (un objet sans grande valeur) souvent par taquinerie ou plaisanterie.

⇒CHIPER, verbe trans.
Familier
A.— 1. Voler un objet de peu de valeur; voler subrepticement (cf. barboter, faucher, piquer). Le garçon partait en maraude pour chiper le rasoir de l'un et le blaireau de l'autre (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Suzanne et les jeunes hommes, 1941, p. 187) :
1. Ils allongeaient la main en passant le long des étalages, chipant un pruneau, une poignée de cerises, un bout de morue.
ZOLA, Le Ventre de Paris, 1873, p. 783.
P. métaph. Ah! le monstre a commencé jeune, il s'y entend à chiper les cœurs (A. DAUDET, La Petite paroisse, 1895, p. 50). Pourquoi chiper, moi incroyante, au calendrier religieux un prétexte à bombance (H. BAZIN, Lève-toi et marche, 1952, p. 124) :
2. C'était une sente très étroite qui s'insinuait dans la forêt, (...) on sentait de l'eau dans ses chaussures, et un arbuste vous chipait votre chapeau.
ROMAINS, Les Copains, 1913, p. 267.
Spéc. [En parlant d'un(e) employé(e) de maison] Faire des bénéfices au détriment de son patron.
Chiper qqn :
3. La pauvre fille mettait de côté ses desserts, refusant de « chiper un peu la patronne » malgré les conseils d'Arthur.
H. BAZIN, La Tête contre les murs, 1949, p. 322.
Chiper (qqc.) sur qqc. :
4. ... le voilà aussi bas qu'une cuisinière qui chipe deux sous sur un pot-au-feu (...) Aller gratter sur les additions!
ZOLA, Le Capitaine Burle, 1883, p. 36.
P. métaph. :
5. ... je suis peu libre; sous prétexte que je suis maire et proprio, etc., chacun se donne le droit de chiper sur mes heures; travail à surveiller; conseil à donner; réprimande à infliger; signature à apposer;...
GIDE, Correspondance [avec Valéry], 1898, p. 330.
Absol. Non, vrai! tu chipes trop... ça te jouera... un mauvais tour (MIRBEAU, Le Journal d'une femme de chambre, 1900, p. 343).
Rare. Chiper qqn. Dépouiller quelqu'un de ce qui lui appartient :
6. Dans les cellules à deux, les défiants se dépêchaient de clouer une couverture entre leur toile et leur camarade pour n'être pas chipés.
E. et J. DE GONCOURT, Manette Salomon, 1867, p. 57.
2. Au fig. S'attribuer, s'approprier indûment le bien de quelqu'un, l'en déposséder. Poutillard a des ennemis, parce qu'il a chipé la maîtresse d'un camarade (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Cécile parmi nous, 1938, p. 98) :
7. Elle ne voulait pas, elle la titulaire, se laisser chiper son rôle dans ces jours de gala.
PROUST, Le Côté de Guermantes 2, 1921, p. 322.
8. Tout de même, ç'aurait peut-être été mon salut, de lui chiper sa place... de devenir à mon tour le chef responsable d'une grande boîte...
R. MARTIN DU GARD, Un Taciturne, 1932, I, 5, p. 1251.
B.— Prendre sur le fait, arrêter. Se faire chiper comme des gosses, en flagrant délit d'inattention et de mensonge (L. DAUDET, Ch. Maurras et son temps, 1928, p. 111). Il ne faut pas que vous me preniez pour un apache. Je n'ai jamais été chipé (ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Le 6 octobre, 1932, p. 232). Il [un professeur] m'a même sauvé un jour que j'ai failli être chipé en sortant [du collège] (LACRETELLE, Les Hauts ponts, t. 3, 1935, p. 79).
P. ext. Être chipé. Être dupé (cf. se faire avoir) :
9. ... Dieu sait où ça mène de rire trop tard, quand on a le cœur pris par un désespoir d'amour! Droit au puits pour s'y jeter, tête première. (...) J'en ai vu de plus malicieuses que vous chipées par le suicide, l'idée fixe à ce qu'on dit, gobées comme des mouches...
BERNANOS, La Joie, 1929, p. 617.
Pop. Être chipé pour qqn. Être épris de quelqu'un :
10. Vous me reprochez, entre tant,
D'être chipé pour la boniche.
Mais vous donner mon cœur, autant
Porter des cerises à Guiche.
TOULET, Les Contrerimes, 1920, p. 106.
Prononc. et Orth. :[], (je) chipe []. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1759 « voler » (A.-Ch. CAILLEAU, Nouveaux bouquets poissards, p. 9). Prob. dér., avec dés. -er, de chipe « petit morceau, rognure d'étoffe » (chiffe), chiper étant proprement « dérober une chose de peu de valeur ». Une orig. à partir de acciper « prendre » (D'HAUTEL, s.v. acciper; SAIN. Lang. par., p. 438; EWFS2) est moins probable. Fréq. abs. littér. : 123.
DÉR. 1. Chiperie, subst. fém. Vol d'objets de peu de valeur. Le vol nous semble une espèce de caprice chez la femme, une chose pas plus odieuse que la chiperie d'un joli singe (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1868, p. 419). []. 1re attest. 1855 (G. SAND, Histoire de ma vie, t. 4, p. 438); de chiper, suff. -erie. Fréq. abs. littér. : 3. 2. Chipeur, euse, adj. et subst. (Celui, celle) qui a l'habitude de commettre de petits vols. Hardi et chipeur comme un gamin de Paris (BALZAC, La Maison Nucingen, 1838, p. 607). Ce Lescure, quel chipeur! Après « Marie-Antoinette » et autres plagiats, le voilà qui publie « L'Amour sous la Terreur » après que j'ai fait « L'Amour au XVIIIe siècle » (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1882, p. 175). [], fém. [-ø:z]. 1re attest. 1828-29 (F. VIDOCQ, Mémoires de Vidocq, t. 4, p. 297); de chiper, suff. -eur2. Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 438. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 136; t. 2 1972 [1925], p. 110.

1. chiper [ʃipe] v. tr.
ÉTYM. XVIIIe; de l'anc. franç. chipe « chiffon ».
Techn. (anciennt). Tanner (des peaux) en les cousant et en les remplissant de tan. (On dit aussi auvergner).
————————
2. chiper [ʃipe] v. tr.
ÉTYM. 1759; anc. franç. chipe « chiffon ». → Chipoter.
1 Fam. (légèrement vieilli ou langage enfantin). Prendre, dérober par surprise (qqch. de peu de valeur). Voler; barboter, choper, piquer; → Pickpocket, cit. 1.
1 (…) deux voleurs qui m'ont « chipé » la moitié de mon argent.
Sergent Bourgogne, Mémoires, p. 285, in Brunot, Hist. de la langue franç., IX, p. 997.
2 Ce qui me chagrine, c'est qu'on va t'empaumer, on va te chiper tout ce que tu as.
Stendhal, la Chartreuse de Parme, IV, p. 76.
Par extension :
3 L'Allemagne pense à rompre son encerclement; l'Angleterre à anéantir la marine germanique, et à chiper aux Allemands leur commerce et leurs colonies.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 89.
2 Vx (avec un sujet et un compl. de personne). Prendre sur le fait, arrêter. || Se faire chiper.
3.1 Dans les cellules à deux, les défiants se dépêchaient de clouer une couverture entre leur toile et le camarade pour n'être pas chipés.
Ed. et J. de Goncourt, Manette Salomon, p. 57.
——————
chipé, ée p. p. et adj.
|| Portefeuille chipé.Vx. Fig. (Personnes). || Être chipé. Amoureux, épris.
4 J'sais pas si t'es chipée pour un autre, mais, sans boniment, ça se vaut.
Francis Carco, Jésus-la-Caille, II, IV, p. 107.
DÉR. Chipeur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chiper — 1. (chi pé) v. a. Terme de tannerie. Chiper des peaux, c est les coudre ensemble, après les avoir jetées dans l eau chaude, lorsque la laine en est tombée, et les remplir de tan pour les remuer ensuite avec beaucoup de force.    La bazane chipée… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHIPER — v. tr. Dérober un objet de peu de valeur. Il est populaire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • chiper — vt. => Voler …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Gheorghe Chiper — Personal information Country represented  Romania Born 8 April 1978 (1978 04 08) (age 33) …   Wikipedia

  • Figure skating at the 2006 Winter Olympics — Individual men ladies Pairs mixed …   Wikipedia

  • Crystal Skate of Romania — The Crystal Skate of Romania is an annual senior level international figure skating competition, held in Romania. Skaters compete in the disciplines of men s singles and ladies singles. The Crystal Skate of Romania has been held annually since… …   Wikipedia

  • choper — [ ʃɔpe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1800; var. de chiper, d apr. chopper ♦ Fam. 1 ♦ Vieilli Voler. ⇒ chiper. 2 ♦ Arrêter, prendre (qqn). ⇒ pincer. « on te choperait la main dans le sac » (Carco). Se faire choper. 3 ♦ Attraper. J ai chopé un bon …   Encyclopédie Universelle

  • piquer — [ pike ] v. <conjug. : 1> • 1130; lat. pop. °pikkare « piquer, frapper », d o. préromane et expressive I ♦ V. tr. A ♦ 1 ♦ Entamer légèrement ou percer avec une pointe. Un bouvier « armé d un aiguillon, pique ses deux bœufs bossus » (F. de… …   Encyclopédie Universelle

  • chipie — [ ʃipi ] n. f. • chipi 1821; p. ê. de chiper et 1. pie ♦ Femme acariâtre, difficile à vivre. ⇒ chameau, mégère. C est une vraie chipie. Appellatif Sale chipie ! ♢ Petite fille qui se plaît à agacer les autres. ● chipie nom féminin et adjectif …   Encyclopédie Universelle

  • chaparder — [ ʃaparde ] v. tr. <conjug. : 1> • 1858 arg. milit.; p. ê. de chapar « vol », sabir algér. ♦ Fam. Dérober, voler (de petites choses). ⇒ chiper, piquer. Absolt Chaparder dans les grands magasins. ● chaparder verbe transitif (sabir chapar,… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.